ACROCIM

Additif pour mortier de ciment - Résine d'accrochage

  • Améliore fortement l'adhérence
  • Augmente la résistance à la traction, à l'usure et aux chocs
  • Améliore la résistance aux produits chimiques

Propriétés

ACROCIM améliore l'adhérence des mortiers sur les supports traditionnels, ce qui vous permet un gain de temps considérable en supprimant les travaux de préparation, repiquage ou bouchage des surfaces.
Le produit supprime la porosité et favorise nettement la résistance aux produits chimiques : solvants, acides, huiles et graisses.
ACROCIM atténue la dessiccation prématurée des mortiers et élimine le faïençage.

Utilisation conseillée :
- La confection de chapes et d'enduits.
- Le gobetis d'accrochage pour enduits, chapes et revêtement.
- La reprise de bétonnage, reprofilage d'angles ou moulures et réparations d'épaufures.
- Le bouchage de fissures, nids de graviers, accrochage de décoffrage.
- Les surfaçages des chapes en leur procurant des qualités anti-poussières.
- La confection de chapes anti-abrasion.
- Le collage des matériaux isolants et des carrelages sur les supports en béton.

Mode d'emploi

A utiliser sur supports sains, fermes et propres, soigneusement dégraissés et débarrassés des laitances superficielles ou parties non adhérentes ; ils seront toujours préalablement mouillés à saturation et épongés. Les mortiers seront préparés par mélange d'une solution d'ACROCIM avec des agrégats (sable et ciment) adaptés aux problèmes à résoudre.
SOLUTION EAU % ACROCIM % AGREGATS SABLE % CIMENT %
1 67 33 A 50 50
2 75 25 B 67 33
3 80 20 C 75 25
Bien agiter avant emploi
Les dosages en ciment et en ACROCIM seront d'autant plus élevés que les épaisseurs à appliquer seront faibles :
De 0 à 10 mm : solution 1 Agrégats A
Au dessus de 10 mm : solution 2 ou 3 Agrégats B ou C (suivant les résultats recherchés)
ACROCIM est compatible avec les ciments de type CEM 32,5 42,5 52,5 ; éviter l'utilisation de ciments éventés ou de fabrication, ancienne.
Enduits au ciment :
Appliquer un gobetis de 3 à 5 mm préparé avec des agrégats « A » gâchés dans la solution 1. Laisser tirer le gobetis pendant 5 à 6 heures à 20°C, appliquer un enduit composé d'agrégats « C » gâchés avec de l'eau ou avec la solution 2 pour obtenir un revêtement plus résistant et moins fissurable. Cet enduit sera égalisé à la règle sans talochage et 24h après l'opération, on procèdera à la finition avec un mortier ordinaire.
Chapes en ciment :
Appliquer au balai un mouchetis composé d'agrégats « A » gâchés dans la solution 1. Avant le durcissement du mouchetis, couler la chape avec un mortier composé d'agrégats « C » gâchés dans la solution 2. La chape sera égalisée à la règle et talochée une à deux heures après. Les chapes peuvent être protégées de la dessiccation par pulvérisation de solution 1, à raison de 150 à 200 cm3 au m2.
Ragréages minces :
(Bullages, fissures, trous de broches et décarteurs) Appliquer à la truelle un mortier d'agrégats « A » gâchés avec la solution 1.
Reprises du bétonnage : Après un lavage au jet d'eau des zones à reprendre, répandre sur les surfaces encore mouillées quelques millimètres du mortier d'agrégats « A » gâchés dans la solution 1. Le béton doit être coulé aussitôt après cette application.
Enduits bâtards :
Suite au nettoyage sérieux du support, appliquer un gobetis de 3 à 5 mm préparé avec des agrégats « A » gâchés dans la solution 1. Après avoir laissé tirer le gobetis, appliquer le mortier bâtard composé de 1,5 partie de ciment, 8 parties de sable, une partie de chaux hydraulique gâchées dans la solution 2. Sur le béton cellulaire, le mortier bâtard sera composé d'une partie de ciment, 9 parties de sable et une partie de chaux hydraulique gâchées dans la solution 2.
Enduit au plâtre :
Première méthode : Après brossage énergique du support, préparer et projeter à la truelle immédiatement après sa confection, un mortier très fluide composé de 25 kg de plâtre, 75 kg de sable et 25 litres de la solution 3. L'application de l'enduit classique au plâtre sera réalisée environ une heure après cette opération de gobetage.
Deuxième méthode : Après brossage du support, appliquer au rouleau une laitance composée de 10 litres de solution « A » pour 3,5 kg de plâtre. L'enduisage classique au plâtre sera réalisé avant le séchage complet de ce badigeon.
Collage de matériaux isolants et peintures :
Appliquer à la brosse ou au rouleau 300 ou 500 grammes d'ACROCIM pur au m2.
Collage de carrelages :
(Mortier d'accrochage) Suite aux nettoyage et mouillage des supports, appliquer à la truelle ou au rouleau un mortier d'agrégats « A » gâchés dans la solution 1 sous une épaisseur de 1 à 5 mm. Après séchage de cette couche d'accrochage, mouiller à nouveau et mettre en place sous une épaisseur de 3 à 10 mm un mortier de pose composé d'agrégats « B » (sable fin < 1 mm) gâchés dans la solution 2.
POUR TOUS AUTRES CAS D'UTILISATION, NOUS CONSULTER.
Pour les principales utilisations que nous venons d'évoquer, la consommation d'ACROCIM varie de 40 à 120 grammes au m2 et par millimètre d'épaisseur du mortier.

Découvrez la fiche technique et la fiche de données de sécurité

Vous devez être connecté. Connectez-vous